Vous êtes ici : Accueil > Finance

Le Mag des Indépendants

Un autoentrepreneur qui envisage de souscrire un prêt devra répondre à quelques exigences des établissements financiers. Pour convaincre ce dernier, il faudra avoir un taux d’endettement inférieur à 33 % des revenus. Le site Le Mag des Indépendants explique qu’il ne s’agit pas d’une obligation légale et que l’on peut dépasser ce seuil. La deuxième chose que les banques vont décortiquer est le reste à vivre de l’emprunteur. Il s’agit de la somme qu’il pourra utiliser après déduction des mensualités. Il doit permettre au demandeur de faire face à ses dépenses quotidiennes. Il varie en fonction des ressources financières du requérant.

L’importance de l’apport personnel dans un crédit professionnel

Dans certains cas, les organismes prêteurs exigent une contribution financière de la part de l’emprunteur. C’est ce qu’on appelle l’apport personnel. Exprimé en pourcentage, il doit correspondre à au moins 10 % de la somme demandée. Il servira à payer les frais nécessaires à la constitution du dossier de prêts. Il n’est pas obligatoire, mais peut conditionner l’acceptation ou le refus de votre crédit professionnel.

Visiter le site https://www.lemagdesindependants.com/

Haut de page